Vendredi 20 Octobre 2017     liens
 
Le cockpit. 1.

La raison d'un jour n'est pas la raison de toujours... A l'époque (années 60) des voiliers lourds et étroits, le cockpit central sembla être l'archétype pour bateaux de voyage... Puis les équipages partirent nombreux autour de la planète... et montrèrent que pour vivre heureux dans son cockpit, il faut de l'ampleur ! Voilà le cockpit élargi, ergonomique, ouvert sur un accès arrière commode !

Je conseille de prendre son temps pour décider des détails du cokpit, le construire, l'essayer, et de conserver ce large accès vers l'intérieur de la coque pour la peindre et préparer les aménagements.

Merci de voir le pdf...

 

 Télécharger : le_cockpit.pdf
Cockpit. 2 : la descente.

Que de polémiques entendait-on "jadis" autour de la descente, son étanchéité, ses dimensions...

S'agissant de voiliers de voyage, il faut essayer d'imaginer son Programme :  les zones de navigations, les habitudes de manoeuvre, la composition de l'équipage, la vie à bord. Cela fait, il sera plus aisé d'adapter les détails audit Programme !

Descente dégagée ou protégée. Décalée avec roue de cloison ou centrée avec barre sur colonne. Capote ou "hard top": dangereux si son rebord est au niveau du cou ou... des dents. Il faut choisir entre un "niveau poitrine" ou la hauteur debout sous cet abri. Espace clos ou très ouvert. Bimini, portique arrière, etc...

Voyez le pdf ci-dessous, mais aussi les nombreuses photos de l'album technique !

 Télécharger : descente.pdf
Le Pont : autres détails.

Le Pont mérite encore un article...

Voyez dans le pdf ci-joint des conseils utiles, les cotes pour les cadènes de gréement dormant des Chatam et pour d'autres "renvois" divers, des exemples de pieds de chandeliers, balcons et portiques, etc.

Réfléchissez à ceci : en voyage, et même sur des unités à vocation de vitesse, la simplicité est souvent préférable à des solutions sophistiquées et coûteuses. Ainsi pour l'écoute de grand-voile je propose sur les plans de voilure et espars, deux palans sur cadènes ("pattes"), déplaçables avec mousqueton et émerillon. Quand on abat on déplace l'un, puis l'autre des palans, et on dse retrouve vite avec un cockpit dégagé... et une retenue de bôme toute trouvée et déjà en place...

Et puis, ça ne coûte pas cher et ça dure longtemps car c'est simple et costaud...

Peinture et sablage.

Alu ou acier, rien ne remplace le sablage pour nettoyer le métal et créer un bon grain d'accrochage des peintures. Si on sable et peint intérieur et extérieur du bateau acier, on résoud différemment le cas du bateau alu...

Un rappel : lorsqu'on "zingue" (peiture au zinc, projection de zinc pur, galvanisation) un bateau ou une partie de bateau, avant peinture, il ne faut pas oublier que le zinc est un métal, qu'il s'oxyde si on le laisse trop longtemps non recouvert, et qu'AUCUNE peinture ne tiendra là-dessus ! Il faudra un balayage (sablage léger) ou un ponçage ou une conversion, et aussitôt une couche de peinture.

Voyez dans le pdf ci-joint des conseils utiles.

Pour tous ces articles techniques, voyez aussi les photos de l'album Technique !

 Télécharger : peinture.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15   

 
Visiteurs : 532940 Mis à jour le : 29 - 03 - 2017 Aramis Multimédia