Dimanche 25 Juin 2017     liens
 
Des INOX pour la construction navale.

Nous avons eu la chance que plusieurs de nos bateaux soient construits en inox, notamment au Chantier de Maurice Brument, puis en Allemagne. Nous en avons retiré une grande expérience de l'inox... Expérience qui nous a convaincu que, compte tenu des circonstances économiques actuelles (depuis les années 80 !), l'inox ne trouve aucune justification pour les coques : complexe, coûteux, difficile à travailler, avec un choix restreint de peintures adaptées, etc... C'est un alliage (d'acier) de grande qualité, mais il pèse le même poids que l'acier et coûte le même prix au Kg que l'alu. Une coque pontée en inox coûte donc beaucoup plus cher qu'en alu et pèse (presque) le même poids qu'en acier...

Le comportement des inox en mer est brutal : un inox inadéquat "est mangé" en quelques mois... L'intégralité des approvisionnements (tôles, profilés, ronds, etc...) doit être rigoureusement du même alliage, ce qui n'est pas simple !

Pont inox : je ne conseille donc l'inox que pour coiffer une coque acier, pour une personne ne voulant pas passer à l'alu. Surtout pas de puits de dérive inox dans une coque acier, ni de parties de bordé ! Les mèches inox des safrans ne posent pas de problème car elles sont isolées de la coque par les bagues. Tout l'équipement de pont gagne à être en inox 316.

Conseil : l'inox 316, ou 316L n'a pas du tout besoin d'être peint. L'inox 304 doit être peint à l'extérieur mais pas à l'intérieur.

On soude aisément l'inox à l'acier doux (car c'est un acier... inoxydable), en MIG avec un fil de même nuance que l'inox. Un fil au Molybdène et Titane (MoTi) donne des soudures de qualité esthétique supérieure...

Un Amateur expérimenté explique...

Michel est un Constructeur Amateur (Savoyard) expérimenté.

Au tout début de janvier 2012, dans un courriel sympa, il me faisait part d'astuces qu'il venait de mettre au point pour construire la coque, le pont et le cockpit de son Chatam 37 Terralie.

Ce retour d'expérience est précieux pour tous les Constructeurs Amateurs car il est étayé, précis, réaliste, démontré. On entend trop souvent tel ou tel crier qu'il a inventé le truc du siècle et que les autres Amateurs n'ont ou n'avaient rien compris... et patatras voilà plusieurs Amateurs entraînés vers des solutions bonnes sur le papier mais qui, souvent beaucoup plus tard, une fois le bateau en mer, se révéleront catastrophiques.

Comme Michel faites nous part de vos expériences concrètes réussies. Si ellesz sont convaincantes nous les présenterons ici.

Voyez l'essentiel de l'expérience de Michel dans le pdf joint à cet article, et complétez votre information en allant sur son blog mis en lien.

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15 

 
Visiteurs : 495576 Mis à jour le : 29 - 03 - 2017 Aramis Multimédia