Lundi 18 Décembre 2017     liens
 
Le pont. 1: Tracé et gros oeuvre.

Après le retournement, le pont...

Le chapitre des varangues, intercalé, montre que ce n'est pas nécessairement la bonne chronologie de travail.

Avec des roues il n'y a pas vraiment de retournement...

Le pointage (serré) et le soudage des tôles de coque achevé, on peut attaquer le pont, certes, mais on préférera souvent terminer le varangage des fonds, la pose du puits, la fabrication du ber moteur, etc. Il est en effet plus confortable de travailler "à ciel ouvert".

On retardera même le plus longtemps possible la pose du cockpit pour faciliter l'accès.

Voici le chapitre sur le tracé et le gros oeuvre du pont. Merci de patienter le temps de l'ouverture du pdf ci-dessous, et des suivants, car "ils sont lourds"...

Le pont : 2.

Le pavois.

Le livet est l'intersection du pont avec la coque. Le pavois est le dépassement des tôles de la coque au-dessus du livet. On peut aussi poser un cale pied sur le pont... au bord du livet...

Ces "détails" ont une grande importance. L'esthétique du bateau en dépend amplement. Mais, pour le coût de construction professionnelle et la difficulté de construction amateur, l'architecte doit aussi veiller à la facilité de réalisation.

Les Chatam ont un dessin de livet dynamique et des techniques de réalisation fort simples. Pavois ou cale pieds, l'esthétique du haut de la coque et du bord du pont est moderne et fluide, mais ni mièvre ni exagérément  nerveuse car les Chatam sont des unités de voyage et non de course !

 Télécharger : pont_2_le_pavois.pdf
Le pont : 3. Découpes.

Les découpes des vitrages du roof... donnent des yeux au bateau. Elles sont importantes. Attention aux normes d'épaisseur en fonction des longueurs-hauteurs. La fixation des vitrages peut être collée, pour des pros. En construction amateur la fixation est en général boulonnée. Jamais vissée !

Les découpes de roof, des chassis de panneaux, du cadre de descente, libèrent des tensions dans les tôles de pont et de roof. La rigidité et la régularité des formes sont ce qui doit être pris en compte à cet instant.

Voyez le pdf ci-dessous... en patientant pendant son ouverture...

le pont : 4. Chandeliers...

On le dit bien : "une main pour le bateau, une main pour l'homme" ! A condition d'avoir des mains-courantes et des cale-pieds pour s'accrocher.

Chandeliers, balcons, y compris balcons de pied de mât, portique, cale-pieds, mains-courantes, cadènes de lignes de vie, voilà des "détails" de sécurité de la plus haute importance. Il n'y en a jamais trop... sauf à exagérer, ce qui est rare...

Leurs ancrages doivent être élégants et surtout très robustes. Un "homme à la mer" c'est une traction qui peut dépasser la tonne !

Voyez le pdf...

 Télécharger : pont_4.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15   

 
Visiteurs : 548872 Mis à jour le : 29 - 03 - 2017 Aramis Multimédia