Lundi 24 Juillet 2017     liens
 
Caractéristiques des modèles anciens.
 

Vous trouverez dans le fichier pdf ci-dessous, les caractéristiques des Modèles Anciens. Ce sont les anciens dessins, entre 1973 et les années 1990, environ. Vous ne les trouverez que sur le marché de l'occasion, construits par des professionnels ou amateurs. Il y a des dériveurs intégraux dès 1977 (année des plans) et des salons de pont dès la même année.

Ne confondez pas l'année de dessin des plans, qui est l'année de naissance du modèle, avec l'année de mise à l'eau de telle ou telle unité en vente.

Par exemple le modèle Stervenn a été dessiné en 1974, mais il peut vous être proposé des Stervenn mis à l'eau en 1976 ou... en 1995. Il faudra être conscient que telle unité peut être quasiment neuve, mais qu'elle est d'un modèle ancien !

On n'attendra pas les mêmes performances, ni la même esthétique, par exemple, d'un modèle conçu il y a 35 ans, que d'un modèle de 2011 !

En dessous de 12/13 m je les ai appelés "classiques"...

Photo ci-contre : un Exploration à salon de pont.

caractéristiques des grands modèles anciens.
 

Dans le document pdf ci-dessous, voici les caractéristiques des modèles anciens, de plus de 12m.

Je les appelle parfois les "Grands Classiques". Vous ne les trouverez désormais que sur le marché de l'occasion.

Lisez dans l'article sur les "Modèles Anciens" les explications qui vous éviteront de confondre l'année de conception, de dessin, d'un modèle, et l'année de mise à l'eau de telle ou telle unité proposée à la vente.

On ne jugera pas selon les mêmes critères un modèle d'il y a 35 ans et un modèle d'aujourd'hui !

Il existe aussi d'autres "grands modèles anciens", qui apparaissent parfois sur le marché de l'occasion et ne sont pas dans ce tableau des caractéristiques.

Photo ci-contre : un LEX, Excalibur, à Brest.

Liste des modèles depuis 1973
 

Le document pdf ci-dessous vous donne la liste des modèles que nous avons dessinés dès l'ouverture de notre bureau en 1973... et même un peu avant.

Cette liste est destinée aux personnes qui envisagent un achat d'occasion car c'est bien l'âge de conception qui compte et non la date de mise à l'eau, pour juger de "la modernité" d'un modèle.

Vous y trouvez l'année de conception, longueur de coque x largeur (maître bau), le matériau principal et le programme d'utilisation initial.

Merci de patienter le temps de l'ouverture du document.

8 et 9 m
 

8m acier et  Huit et Demi.

Deux petits voyageurs en acier.  Quelques unités ont été construites en alu.

Le 8m acier n'existait qu'en quillard. Le Huit et demi a eu une version dériveur intégral.

Voyez le document pdf ci-dessous.

 Télécharger : 8___9_metres.pdf
Chatam
 

Dans ce site vous trouvez de nombreuses photos de ce petit porte bonheur dont nous avons repris le nom pour toute la gamme récente... des Chatam.

Il existe des Chatam (le modèle d'origine) en acier et en alu. Tous sont des quillards. Nous avons dessiné une variante de carène à fond plat et quelques dériveurs ont été construits. Une version dériveur intégral de Chatam  s'est appelée Quasar, en alu, au chantier Dujardin. Les unités en alu de cette taille se sont vite révélées trop coûteuses, aussi le Chantier Dujardin s'est-il "limité" aux bateaux de plus de 11m, et même de plus de 12m...

Voyez dans le pdf ci-dessous des dessins du Chatam.

 Télécharger : chatam.pdf
10 - 11 m
 

Dès les années 1980 les tailles préférées sont 10 et 12 m.

10 m est choisi pour le budget, et, parfois, pour la facilité de manoeuvre en solo.

Albion, puis Bulle de Soleil ont été nos 10m les plus répandus, avec le Vulcain 5. Il existe quelques Albion dériveurs intégraux, mais la plupart sont des quillards. Bulle a pris la succession des Albion. Bulle de Soleil est souvent en DI.

11m est une taille intermédiaire, déjà confortable.

Exploration est ce format médian qui évite de passer à 12m.

Voyez les dessins de ces trois voyageurs ven acier, parfois en alu (Exploration et Bulle de Soleil) dans le pdf ci-dessous.

 Télécharger : 10_11_metres.pdf
12 metres
 

12 m est la "taille reine" des Voyageurs.

Sandettie a été notre premier modèle, en 1972-1973. C'était un vrai 12m malgré sa longueur à peine supérieure à 11m, grâce à son arrière court et large.

C'est ce bateau qui nous a valu des articles d'une dureté injustifiable de la part d'un journaliste (disparu ainsi que son journal) qui nous reprochait des arrières volumineux et des étraves fines...

C'est pourtant le portrait type de ce qui se fait usuellement aujourd'hui : voilà ce cher petit Sandettie devenu bien classique. Carré arrière, cockpit central.

Stervenn a repris la carène de Sandettie avec des développements qui datent bien de cette ancienne époque où Moitessier et Adlard Coles nous faisaient si peur en n'évoquant que déferlantes et tempêtes...

Ile Disko a succédé au Stervenn. Une unité sage, bien toilée, DI ou quillard, qui marche toute seule.

Chatam 40 m'a permis de revenir à mes préférences : une étrave fine, un arrière large et tendu. Ouf ! Vous le trouvez dans la gamme Chatam, bien actuelle !

Voyez le pdf ci-dessous.

 Télécharger : 12m.pdf
12 - 14 m
 

J'ai fait une place un peu à part aux 12 m.

Nous les retrouvons ici au seuil de la "tranche" supérieure des Voyageurs : 12 à 14 m.

Ile Disko a pris la suite des Stervenn en attendant le Chatam 40.

Super Disko est un développement d'Ile Disko. c'est un gros 13 m ou un 14m raisonnable, fin, aux élancements élégants. Sur l'eau c'est un joli bateau, classique. rappelons que "Disko" n'a rien à voir avec la danse, mais avec Disko-Island, une grande île sur la côte ouest du Groënland. Autant il est "facile" de monter jusqu'à Disko, autant aller plus au nord réclame une préparation spécifique du bateau et une grande prudence.

Lex est un 14/15 m. Il en existe à arrière court et safran sur le tableau, à voûte, à roof et à salon de pont. C'est pour le Lex que nous avons dessiné notre premier "salon de pont" en 1977... Ce n'était vraiment pas à la mode alors !

Voyez les dans le document pdf ci-dessous.

 Télécharger : 12_14m_anciens.pdf
Vulcain
 

Lorsque Maurice Brument nous a demandé de dessiner pour son chantier un 9,50/10m, nous avons été réellement heureux de travailler avec ce chaudronnier de grande expérience et de grand talent, dans l'Oise. Nous avons aussi dessiné le Vulcain 3, de 12m. Les Vulcain 1, 2 et 6 ne sont pas de "notre crayon"...

Vulcain 4 et 5. Maurice Brument a mis au point des méthodes remarquables de construction en acier, appliquées d'abord au Vulcain 4. La voûte arrière a été allongée, donnant naissance au Vulcain 5. Les coques étaient le plus souvent en acier "galvadur", un acier voisin de l'E.24 et de l'E.26, grenaillé prépeint. Les ponts étaient en inox NSM21S. 

Vulcain Transat. Un tournant a été pris avec le Vulcain Transat, en "semi-formes", dériveur intégral à fond plat, d'abord en acier, puis en alu à 4% de Mg. Sur ce modèle nous avons apporté le salon de pont et le bisafran que nous pratiquions depuis 1977. Je pense que le Vulcain Transat a été le premier Bisafran de voyage en construction professionnelle et "semi série". Nous appliquions déjà le Bisafran sur des Chatam, des Bulle de Soleil, des Exploration, etc. et les premiers Atlantis.

Des Vulcain viennent sur le marché de l'occasion.

Voyez le document pdf. ci-dessous.

 Télécharger : vulcain.pdf
Quelques unités en composites
 

Si nous sommes plus connus pour nos plans construits (à bouchains vifs et en formes)en acier, en inox, et surtout en alu, nous avons donné naissance à de nombreux modèles en composites.

Qu'entend-on par composites ?

Polyester monolythique. Les unités construites dans des moules sont le plus souvent en fibres de verre, tissus, mats, multiaxiaux, liées par de la résine, époxy par exemple.

Sandwich. Une technique très commode à mettre en oeuvre par les artisans et les Amateurs, consiste à confectionner un gabarit simple sur lequel on agrafe des plaques de mousse PVC haute densité. On stratifie la peau extérieure, puis on déboite et on stratifie la peau intérieure. Passons sur les détails. Cela donne des unités en formes, légères et élégantes, vieillissant fort bien, faciles à réparer et entretenir. Nous en avons en service depuis les années 1975 !

Composites. le mot "composites" a remplacé le mot sandwich, mais la technique conserve toute son actualité ! Des techniques de bois collé et stratifié, strip planking, etc. font aussi partie des composites, au sens large.

A la différence de l'acier, fort tolérant, il convient, avant d'acheter, de bien observer l'état de santé d'une unité en composites à vendre d'occasion.

Voyez quelques modèles anciens, dans le pdf ci-dessous.

Le LEX
 

Créé en 1974, le Lex a cependant une carène large et "moderne". Il s'en trouve sur le marché de l'occasion, à coque acier et pont acier ou inox.

C'est un bateau de voyage.

Le pdf ci-dessous vous redonne sa documentation d'origine et ses caractéristiques.

 Télécharger : documentation_lex.pdf
ANGELINA-CAMPINA.
 
Lorsque Vagabond et Northabout s’élancèrent à la conquête du Premier Tour de l’Arctique à la voile, une bonne stratégie était de longer la côte et donc de partir sur un Dériveur Intégral.
Henk de Velde, grand marin s’il en est, choisit de se lancer le même défi, la même année, sur un Angélina qu’il avait acheté d’occasion. Un quillard !
Je lui exprimai aussitôt mon regretDe plus in changea le nom du bateau et le peignit en vert… Pour moi, superstitieux… Aïe Aïe Aïe !
Northabout, un Nadja DI en alu, réalisa le Premier Tour de l’Arctique dans le sens Est-Ouest. Vagabond réalisa le Premier Tour de l’Arctique en sens inverse.
Henk de Velde, partant de Hollande, échoua...
Angélina est un plan de 1983. Il a une carène fine, DI ou quillard, qui se porte mieux en alu qu’en acier.
Voyez-en plus dans le document pdf. ci-dessous.
 Télécharger : angelina.pdf
 
Visiteurs : 502866 Mis à jour le : 29 - 03 - 2017 Aramis Multimédia