Lundi 20 Novembre 2017     liens
 
Le vieillissement du bateau. (3/3)
Evitez les ennuis !
La porosité des peintures est le point faible des matériaux hygroscopiques. Elles sont pourtant leur meilleure protection.
Les peintures ne sont pas un isolant absolu. C'est ce qui laisse la foudre passer du sommet du mat à la coque métallique et dans l'eau. Heureuse protection. Mais elles isolent suffisamment un matériau hygroscopique du milieu humide, et une pièce métal de son support en métal lui aussi.
Il faut donc entretenir " la peau " de votre bateau.
Pour les métaux, on peut, si on le veut car l'esthétique se discute, souder au lieu de percer et boulonner. On soudera alu sur alu, inox sur acier ! Les profilés de liaison permettent une continuité soudée acier/inox/alu.
Soudez des balcons et chandeliers en inox sur un pont inox ou acier, en alu sur un pont alu. Optez pour une quille soudée, à moins que votre bateau soit destiné à la course. C'est la sagesse !
Les vis alu sont proscrites car elles grippent en milieu chloré.
Il faut donc se tourner vers la visserie inox et isoler avec soin les métaux avec des peintures en bon état, un support bois, un film synthétique (adhésif fort). On mettra du joint étanche de bonne qualité et en abondance, entre les pièces et sur le filet et dans les trous des vis.
Un professionnel évitera les bourrelets de joint. Ils peuvent être disgracieux. Ils dénonceront parfois une finition amateur. Mais si c'est à ce prix qu'on évite des fuites pour longtemps, sur un bateau d'utilisation intensive, loin des bases industrialisées...
Sur un pont inox ou alu, je conseille de monter un winch, ou d'autres accastillages boulonnés, par dessus le revêtement antidérapant ou les peintures, sur une cale de bois, de céloron ou équivalent. Je recommande de pincer sous le pont une contre pièce en CP. Toujours avec du joint d'étanchéité. Ainsi on complète l'isolation et on étouffe bruits et vibrations.
Des silent blocs en acier ne créeront pas de dégâts sur un ber alu. Ce qui compte c'est qu'ils soient électriquement isolés !
Si vous devez percer une coque acier ou alu déjà peinte pour y fixer une pièce en inox ou en laiton, bien au-dessus de l'eau, vous pouvez pulvériser autour du trou une peinture au zinc en bombe, type automobile. Elle sèche très vite. On passe quatre couches en peu de temps. C'est une bonne solution aussi pour le CP et le bois, et on peut choisir une autre peinture en bombe à séchage rapide. Attention au surcouchage du zinc !
Une des situations les plus dangereuses est un défaut d'étanchéité sous une pièce inox boulonnée dans la paroi d'un mât en alu ! Aucune crainte que l'eau entre dans le bateau si le mât n'est pas traversant ! mais l'inox va attaquer l'alu, ovaliser le perçage, amincir la paroi, jusqu'au dématage !
Dans tous les cas ne laissez jamais longtemps une blessure dans les peintures, ni de l'humidité sous une pièce boulonnée.
Du laiton ou du cuivre boulonnés sur de l'alu, sous la flottaison, c'est la catastrophe assurée...
Mais les couples galvaniques sont un autre sujet !

   1  2  3  4  5 

 
Visiteurs : 540885 Mis à jour le : 29 - 03 - 2017 Aramis Multimédia