Vendredi 23 Juin 2017     liens
 
Une petite mise au point...

En 1972, pendant six mois, durant une partie de mon service militaire, j'ai exécuté des plans, comme trois autres " jeunes confrères " et un autre bien chevronné, pour un bureau de Paris qui avait conçu des modèles en acier qu'on m'attribue parfois, par erreur.
Nous avions tous travaillé selon les indications et sous les directives de ce bureau qui avaient participé à la création d'un précédent modèle, très connu, pour la construction artisanale et amateur en acier.

Si on m'attribue cette paternité, c'est probablement parce que j'ai conservé dans deux modèles de mon cru, en 1973, le plan de pont si particulier que m'avait inspiré une création de Raymond Loewy et que j'avais proposé à ce bureau.

Je ne suis ni l'auteur, ni l'architecte, ni le concepteur, ni le détenteur des plans du Galapagos 43 pour lequel j'ai participé à l'exécution de quelques plans.
Le bureau auteur du modèle n'existe plus depuis environ 30 ans (en 2010). Je ne connais pas de moyen de joindre ses anciens partenaires ou fondateurs, dont l'un est décédé, dit-on.
Je ne détiens aucun plan, ni ne peux en dupliquer, ni en retracer.
Je ne connais ni la structure ni les échantillonnages.

Dans le but de ne pas laisser des candidats acquéreurs ou des propriétaires dans l'embarras, il m'arrive parfois d'apporter des renseignements (uniquement par téléphone) à ces personnes. Je le fais bénévolement et seulement en termes généraux car je ne connais pas les détails de cet ancien bateau, dont environ 300 unités naviguent autour du monde.
Il m'arrive tout autant de renseigner des personnes pour des modèles dessinés par des confrères.
Je remercie ceux qui ainsi font confiance à ma connaissance des métaux et des composites, mais je les remercie aussi de bien vouloir considérer que c'est aux auteurs des plans de les renseigner. Je ne connais pas les détails de ces bateaux, ni ne peux me substituer à leurs concepteurs. Merci.

L'Angelina Campina...

L'ANGELINA de Henk de Velde, CAMPINA,  navigua dans les mêmes eaux polaires que Vagabond et Northabout, à la même époque.

En France nous connaissons mal Henk de Velde, "le Tabarly Hollandais" comme certains l'appellent. C'est un skipper brillant. Mais il nous apporte malgré lui la confirmation de la valeur des Dériveurs Intégraux.

En effet il a acheté d'occasion un Angelina, un de mes plans, de 17m. Dommage, car Angelina est une coque fine, moins porteuse que Nadja et surtout Angelina n'a pas une étrave brise glaces et c'est un quillard !

Henk n'a pas pu casser la glace par le poids du bateau, ni profiter d'un faible tirant d'eau pour se glisser entre les icebergs et la côte. Campina n'a ainsi pas pu connaître le succès de Northabout et Vagabond qui ont tous deux réussi les Premiers Tours de l'Arctique à la voile sans assistance. Henk réussit quand même, en trois ans et demi, le Passage du Nord Est, au-dessus de la Sibérie : trois "plans Caroff" pour trois premiers Passages N-E ! Un bateau Français, un Irlandais et un Hollandais...

Oui, il faut qu'un bateau soit bien adapté aux navigations auxquelles il est destiné !

Photo Henk de Velde/Vagabond

Mangareva

Lorsque, avec Ariel Badinot nous nous sommes mis à notre compte, en 1973, nous avons dessiné son futur bateau. Ce fut le Sandettie, plus tard gonflé, allongé et rebaptisé Stervenn.

L'opportunité de construire une unité en composites se présenta, et donna naissance à un équivalent de Sandettie, mais en formes et en sandwich sur mousse PVC : Mangareva : 11m50 de long pour 4m20 de large ! C'est sur Sandettie et Mangareva que j'ai réutilisé ce fameux plan de pont inspiré de Raymond Loewy...

Marchera pas et remontra pas, vot' canot' ! Tu parles Charles. C'était oublier que les "plans américains" larges, en V très ouvert, au faible tirant d'eau, battaient les "plans anglais" profonds et toilés très haut. C'était quand même la fin d'une époque, l'un de mes derniers dessins en quillard et cockpit central.

Quelques années plus tard, Ariel partait en Polynésie sur son Mangareva rouge et noir et créait Raiatea Marine...

Maurice Duflos

Juste un hommage sans paroles à Maurice Duflos qui nous quittait le 8 octobre 2001.

Sans paroles parce qu'il n'est pas possible de parler de lui au passé !

   1  2  3  4  5  6  7   

 
Visiteurs : 495032 Mis à jour le : 29 - 03 - 2017 Aramis Multimédia